STUDIO MOZAIK ET DE MOZAIK FM, PARTENAIRES DU COMITÉ INTERNATIONAL DE LA CROIX ROUGE, A LA COP 15 A ABIDJAN.« Les femmes constituent l’un des maillons les plus importants dans la société et des actrices de premiers plans dans le domaine de l’agriculture (extrait du discours de la première dame Dominique Ouattara au causus du genre à la cop 15)Le mardi 09 mai 2021 le palais des congrès du Sofitel hôtel ivoire a lieu le deuxième causus du genre de la quinzième conférence des parties à la convention des nations unies pour la lutte contre la désertification et la sécheresse. Cette convention a été présidé par madame Dominique Ouattara première dame de Côte d’Ivoire. Avant l’entame de son discours elle témoigne de la joie qu’elle a de part à cette convention et transmet les salutations de son époux le président Ouattara Alassane.Dans son discours la première dame a signifié que cette réunion de haut niveau est une plateforme de soutien à la mise en œuvre du plan d’action pour l’égalité des sexes. Les femmes sont les principales actrices dans le domaine de l’agriculture. Elles ne sont pas présentées dans toutes les étapes de la production, la commercialisation et la consommation. Une étude de la banque mondiale en 2017 révèle que les femmes sont l’épine dorsale de l’économie rurale. Malgré leurs fortes présences dans le monde agricole, elle bénéficie peut des appuis financiers, dans le domaine agricole elles sont malheureusement exclues des marchés et dans le domaine foncier la femme se heurte aux règles coutumières. L’allocution de la première dame se veut motivant pour les femmes et éducatives dans le sens où elle révèle l’importance du rôle des femmes dans le secteur agricole. En tant que femme et mère la première dame place beaucoup d’espoir dans ce causus parce que la désertification appauvrie les nations et détruits des vies, relègue les enfants dans un avenir sombre. Pour ces milliers de femmes cela se traduits par le manque d’eau, labourer des sols arides en plus des tâches ménagères. Les femmes ont un lien direct avec la terre elles sont donc les principales victimes de la désertification. A la fin de son discours elle parle de son engagement pour la femme « Je me bats pour permettre aux femmes d’acquérir plus d’autonomie, pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles » c’est dans ce cadre qu’elle crée en 2012 le fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire qui est doté d’un capital de 25 milliards de francs, qui a permis à plusieurs femmes d’être autonome et active dans la bonne marche de la société.Sankandé Marina (stagiaire Studio Mozaik