Marie-Louise Asseu, comédienne et réalisatrice Ivoirienne, s’est éteinte le 7 décembre 2016, dans une clinique du Plateau, suite à son accident vasculaire cérébral (AVC), a appris APA de source proche de sa famille. Retour sur son parcours. En 1995, l’émission satirique « Faut pas fâcher » de Guédéba Martin, révèle Marie-Louise Asseu aux téléspectateurs Ivoiriens. De 2003 à 2007, elle est « Malou » dans la série ivoirienne « Ma Famille » de Akissi Delta. Maîtresse de l’homme à femmes, Bohiri, Malou est fidèle à son caractère bien trempé et ne lâche rien. Une dure-à-cuire. En 2007, l’actrice se met à la réalisation. Dans le film « Un homme pour deux sœurs » qui est sa première oeuvre, elle joue le rôle de Henriette, une femme qui voit son foyer battre de l’aile lorsque sa sœur cadette tombe enceinte de son mari… Véritable descente aux enfers pour Henriette. En 2008, elle réalise « l’Histoire des copines », sa deuxième production solo cinématographique. Dans ce film, trois femmes dont le foyer laisse à désirer, décident d’élaborer des stratagèmes pour régler leurs soucis sentimentaux. En 2010, Marie-Louise Asseu est actrice dans le feuilleton Sah Sandra, diffusé en Côte d’Ivoire en 2009, sur la première chaîne. Sah Sandra retrace l’histoire d’un jeune couple, qui face aux vents et marées, se bat pour sauver leur amour. L’une de ses dernières œuvres intitulée « La vie en noir et blanc », officiellement lancée en 2015 au #Bénin, est un long métrage qui met en exergue un couple qui, après avoir vécu dans l’opulence, a du mal à accepter les conditions de vie difficiles que lui impose la nature…. Yako à la grande famille du cinéma ivoirien, toutes nos condoléances à sa famille éplorée… #FautPasFacher #MaFamille #SahSandra