Depuis le 03 novembre 2011, la Journée Mondiale de la Radio est célébrée le 13 février de chaque année à l’initiative de l’UNESCO. La célébration de la cinquième édition de cet important évènement se déroule également en Côte d’Ivoire ce jour 13 février 2016.Cette journée qui célèbre la radio, faut-il le rappeler, vise à développer la coopération entre les radiodiffuseurs et à encourager les principaux réseaux ainsi que les radios communautaires.

Ainsi, elle contribue à la promotion de l’information, de l’éducation, du divertissement, de la liberté d’expression et de l’égalité des genres. A ce titre, la radio joue un rôle déterminant dans le domaine des communications d’urgence et de secours.

En effet, ce média est l’un des outils les plus performants et les plus efficaces pour la retransmission de l’actualité, des reportages, des contenus éducatifs, des bulletins météorologiques ou des programmes de divertissement ; ainsi, chacun peut l’écouter partout, à la maison, au travail, dans les plantations, ou bien encore en voyage.
Chers amis de la radio ;
Mesdames et Messieurs.
Le thème retenu pour la célébration de cette 5ème édition de la Journée Mondiale de la Radio est : « la radio en situation d’urgence et de catastrophe ».
Cette commémoration est un rendez-vous majeur pour magnifier l’impact positif de la radio dans nos vies ; aussi bien en temps de paix, que durant les situations d’urgences et de catastrophes. Autrement dit, la radio s’avère être un précieux instrument pour apporter des réponses en temps réel, en toute circonstance.
Par ailleurs, cette journée est l’occasion de mettre en lumière la situation des personnes vulnérables, particulièrement les réfugiés, affectés par des catastrophes.

En effet, de nombreuses personnes vivent dans des conditions de précarité et de vulnérabilité pendant des années, en raison de la croissance des conflits et des désastres liés aux changements climatiques.

Conscient de l’importance du rôle de la radio dans notre vie et dans la résolution des crises, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA lui accorde une bienveillante sollicitude. J’en veux pour preuve, les soutiens constants que l’Etat ivoirien accorde aux radios.

Chers amis de la radio ;
Mesdames et Messieurs.

Avant de clore mon propos, je voudrais vous inviter à partager avec moi le rêve d’une radio émergente, forte, plurielle, à la pointe des changements technologiques, au service des populations.

Je vous remercie.