Fin de la formation de l’atelier de formation de six (6) jours sur l’éducation aux médias et à l’information (EMI) pour la détection des « Fakes news » qui s’est tenu à Studio Mozaik.Ce sont Sept (7) étudiants-journalistes, deux(2) community managers et un ( 1) graphiste qui ont participé à l’atelier sur l’éducation aux médias et à l’information (EMI).

Une formation qui s’est tenue sur six ( 6) jours à Studio Mozaik, l’école des médias.Animé par M.Donatien Kangah ( Formateur et Consultant en Factcheking ), cet atelier a permis aux apprenants de comprendre le concept des « Fake news » et d’apprendre les outils qui leur permettront de lutter efficacement contre l’infox. Maintenant qu’ils sont équipés, « les missionnaires » de l’ de distinguer l’information vraie de la fausse information . Les apprenants comptent mettre à profit leur capacité au service de la communauté.

Pour le faire, ils doivent produire du contenu médiatique. Les apprenant ont pour missions de : produire des articles Web, des spots radio, des capsules radio, des visuels et des émissions radio. Toutes ces productions serviront à sensibiliser les populations sur les dangers des « Fake news » et à les emmener à être avant-gardistes face à un contenu médiatique.Les dix (10) nouveaux « factchekeurs » entendent ainsi contribuer à l’éducation des jeunes en particulier et des populations en général dans le cadre du projet « COLOMBO » réalisé grâce à un financement de la National Democratic Institute (NDI). Ils se font appelés, désormais, « les soldats de la vérité ».Brice Gnahoua