Une conférence s’est tenue dans l’après-midi du 15 décembre dans la commune du Plateau, sur le thème : « ADN de l’entrepreneur ». Une première édition organisée par la Fondation Allemande Friedrich Naumann.Avant l’installation des panélistes, Magloire Ndehi, chef de bureau de la fondation Friedrich Naumann prend la parole. Il rappelle : « Cette masterclass s’inscrit dans un long processus que nous avons entamé depuis 2016… »

A la suite de son allocution, trois panélistes échangent tour à tour avec le public. Dans un premier temps, Samuel Sevi, Stanislas Zézé et Malik Bakayoko, les conférenciers, répondent à une liste de questions inscrites sur des bouts de papier. « Si vous n’êtes pas capables d’adapter votre entreprise à votre environnement, à un moment, vous allez-vous rendre compte que vous êtes complètement en décalage… » réagit Stanislas Zézé à l’une de ces questions. Après cette étape, de jeunes entrepreneurs dans l’auditoire se sont adressés directement aux panélistes. Certains ont réagi sur les propos des conférenciers, d’autres ont présenté leurs inquiétudes par rapport à l’entreprenariat. Pour Samuel Sevi, jeune entrepreneur dans l’agroalimentaire, c’est clair : « L’objectif de l’entrepreneur n’est pas de se faire de l’argent mais c’est de résoudre un problème dans la société. » Toujours décrivant l’entrepreneur, Malik Bakayoko ajoute : « Chemin faisant, il va s’enrichir et qu’est-ce qu’il fait après quand il s’enrichit, il devient philanthrope… »

Au terme de la masterclass, le chef de bureau de la Fondation Friedrich Naumann a fait comprendre : « …Tout le monde ne peut pas être entrepreneur. Il y en a qui sont appelés à être des employés, des investisseurs… »A noter que cette conférence fait suite à l’élaboration d’un guide financé par la fondation et réalisé par la société Bloomfield Investment. C’est un document qui décrit les principes, les valeurs, les caractéristiques que doit incarner un entrepreneur. L’année 2021 sera dédiée à la promotion de ce guide.

Régis Kouakou

Cette publication a été produite avec le soutien financier de l’Union Européenne Son contenu relève de la seule responsabilité de Studio Mozaik et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne.

Cette publication a été produite en partenariat avec la DW Akademie. Son contenu relève de la seule responsabilité de Studio Mozaik, l’école des médias et ne reflète pas nécessairement les opinions de la DW Akademie