C’est à 10 heures 54 minutes que monsieur Ali Diarrassouba, journaliste vedette de la NCI (Nouvelle Chaine Ivoirienne), pourtant attendu à Studio Mozaik pour 11 heures, a franchi les portes de l’école des médias. Une belle leçon de ponctualité, appréciable sous nos tropiques.

La nouvelle coqueluche du JT et des débats de la NCI est venu rencontrer les étudiants de la promotion 17 (la P.17) de Studio Mozaik dont il est le parrain, pour échanger avec eux sur le déroulement de la cérémonie de remise des Certificats de réussite qui aura lieu ce vendredi 12 mars à 10 heures l’école des médias.Découvrant par la même occasion l’école des médias, Ali Diarrassouba, guidé par « son ainé » Oulai Souleymane, Directeur ladite structure, s’est dit « bluffé » par Studio Mozaik dont il a souvent entendu parler sans jamais y être venu.La rencontre entre monsieur Diarrassouba et ses filleuls qui s’est déroulée dans une ambiance conviviale et chaleureuses s’est vite transformée en une master class improvisée.

Les étudiants séduits par la disponibilité et la générosité de leur parrain, voulaient « in situ », tout savoir sur l’homme, son parcours et son métier de présentateur de JT. Opération réussit puisque les jeunes « Mozaikains » ont, en peu de temps, beaucoup appris sur le métier de leur parrainPour finir, monsieur Ali Diarrassouba qui, malgré un échange de plus d’une heure avec ses filleuls, a quand même accepté d’être interviewé en direct sur Mozaik FM par l’étudiante Tanella Zatta, En conclusion, ce fut une très sympathique rencontre entre des étudiants et leur parrain qui, bien que célèbre et adulé par les téléspectateurs ivoiriens, est resté accessible et humble. Belle leçon d’humilité devant des étudiants qui ont beaucoup apprécié sa présence, son engagement et son acceptation d’être le parrain de leur promotion. Sacré AL DIA !