SOCIÉTÉ CIVILE », L’ÉMISSION DÉDIÉE À LA SOCIÉTÉ CIVILE

SOCIÉTÉ CIVILE », L’ÉMISSION DÉDIÉE À LA SOCIÉTÉ CIVILE

Société civile », l’émission dédiée à la société civile et pilotée par miss emmanuele aholou donne la parole aux défenseurs des droits de l’enfant et de la femme.

« L’état des lieux des droits de l’enfant et de la femme en Côte d’Ivoire « . C’est sur ce thème que l’animatrice de l’émission a reçu Mme Chantal AYEMOU, présidente du RIDDEFF, (Réseau Ivoirien de la défense des droits de l’enfant et de la femme)

C’est dans une ambiance, conviviale et surtout plein d’enseignements que Mme Ayemou a échangé avec Miss Emmanuele AHOLOU, sur ce que les enfants et les femmes vivent au quotidien comme souffrances.- Comment les victimes sont identifiés et pris en charge ?- Comment arrive-t-on à dénoncer un cas de maltraitance quand on est témoin de violation des droits d’un enfant d’une femme ?- Pourquoi il faut le faire ?

3 questions auxquelles l’invitée du numéro de l’émission « SOCIÉTÉ CIVILE  » du mercredi 02 juin 2021 a eu à répondre lors de cette émission. Prochain rendez-vous, le mercredi 09 juin prochain pour un autre numéro de votre émission dédiée au plaidoyer des Organisations de la Société Civile.

UN ATELIER DE FORMATION ANIMÉ PAR TATIANA A SONGON

UN ATELIER DE FORMATION ANIMÉ PAR TATIANA A SONGON

Du 17 au 21 mai s’est tenu la formation sur les techniques de l’interview organisée par la Konrad Adenauer-stiftung en partenariat avec Mama project .

Initiatialement prévue à Jacqueville, s’est finalement à Dabou que la formation s’est achevée. 20 participants de différents médias dont l’une étudiante de Mozaik , Zeïnab Diomandé ont pu bénéficier de la formation. Les modules portaient entre autres sur « les défis de l’interview : L’auto censure, l’interview spécialisée : politique, l’investigation en radio etc » avec pour formateurs des personnalités des médias nationaux et internationaux comme Tatiana Mossot, Sidy Yansané, MMA Camara, Hannane Ferdjani…

Tous s’accordaient sur une même règle fondamentale : « Savoir écouter, poser les bonnes questions se démarquer des autres médias. Connaître son terrain, avoir de la culture générale.» Le séminaire a pris fin vendredi 21 mai avec la remise des certificats par Tatiana Mossot et Victor- Emmanuel EKWA-BEBE III ( responsable de la KAS) en insistant sur la nécessité de mettre en pratique tous les acquis de la formation .

Zeïnab Diomandé (Studio Mozaik)